Vimoutiers Budget. Les finances de la municipalité de Vimoutiers en question

L'essentiel du conseil municipal vimonastérien, mercredi soir dernier, a été consacré aux finances avec l'adoption des comptes administratifs 2016 et des budgets prévisionnels 2017.

17/03/2017 à 17:44 par Réveil Normand

Les élus ont siégé au sein d'une salle du conseil dont les peintures viennent d'être refaites par les agents de la ville -
Les élus ont siégé au sein d'une salle du conseil dont les peintures viennent d'être refaites par les agents de la ville -

La synthèse consolidée des budgets 2016 portant sur la ville montre des dépenses réelles de fonctionnement à 3 055 827 € et des recettes à 3 506 947 €. « Le résultat net, hors amortissement et excédent antérieur, s’élève à 451 120 €. Il subit une dégradation de 9 % par rapport à l’exercice précédent », commente Philippe Touchain, adjoint aux finances. Les intérêts de la dette s’élèvent en 2016 à 111 994 € (7 % des dépenses) avec un capital restant dû en fin d’année de 2 733 558 €. « La commune n’a pas réalisé de nouvel emprunt depuis 2012, préférant poursuivre son désendettement ».

Produit des impôts et dotations en baisse

Les recettes sont constituées à 45 % par les impôts locaux. Il est constaté une baisse de 8 % liée « à la baisse des taux d’imposition communaux engendrée par de nouveaux transferts de compétences à la CDC ainsi que par une surévaluation des bases fiscales uniquement sur l’année 2015 pour compenser des dégrèvements décidés par le gouvernement ». Les dotations représentent 42 % du montant des recettes. Elles enregistrent une baisse de 139 710 €, liée à la participation de la commune au redressement des finances publiques et à la baisse de sa population. Le résultat global cumulé avec les exercices antérieurs pour ces quatre budgets, s’élève à 958 618 €. (moins 7 % par rapport à 2015).

De solutions drastiques annoncées

Le budget 2017 a été réalisé en fonction de différents éléments tels que la baisse des dotations de l’Etat ou le transfert de la fiscalité professionnelle à la CDC des Vallées d’Auge et du Merlerault. Guy Romain, le maire a annoncé que « des solutions drastiques seront prises sur les salles aménagées ». Lors du vote, les élus de la minorité (Bertrand de Colombel et Gisèle Gaudemer qui avaient les pouvoirs de Sébastien Gourdel et Riad Miftah), ont voté contre pour le budget primitif ville 2017 « en concordance avec nos interventions lors du débat d’orientation budgétaire ». Les autres budgets ont été adoptés à l’unanimité.

De plus, les subventions allouées aux associations sont désormais basées sur une grille, via un dossier préalablement rempli par les associations. La somme de 31 500 € allouée à la MJC a été suspendue en raison « de la bonne gestion de la MJC dont les résultats positifs lui permettent d’avoir un fonds associatif de 63 000 €, plus une somme de 6 000 € », explique Philippe Touchain.

Quelques subventions

Il est sollicité une demande de subvention auprès du Fonds interministériel de Prévention de la délinquance en vue d’équiper le policier municipal d’une arme et d’un gilet pare-balles, pour un montant de 1 097 €. « Ce n’est pas pour jouer au cow-boy », annonce Guy Romain, face à certaines réactions d’élus. « Il s’agit de lui permettre d’effectuer des patrouilles en binôme avec un gendarme ». Cinq élus ont voté contre, un s’est abstenu.

Une demande d’aide est également effectuée auprès de l’Etat pour le financement d’un radar pédagogique dont le coût s’élève à 3 800 €. Le vote se solde par sept contre et quatre abstentions. Éric Boué conseiller de la majorité estime que « ce sera de l’argent dépensé pour rien ».

Les principaux investissements 2017

En investissement, les recettes sont constituées par l’autofinancement de la collectivité (860 678 €), le produit de la cession de la cuisine centrale (300 000 €) et les subventions prévisionnelles attendues pour la restauration de l’orgue (235 800 €). Les prévisions de dépenses sont celles liées au remboursement du capital de la dette (351 000 €) et aux dépenses d’équipement (1 153 599 €).

Les principaux projets structurants prévus en 2017 sont la mise aux normes accessibilité de la mairie pour un montant de 220 000 €, la restauration de l’orgue Cavaillé Coll (290 000 €), la reprise de concessions au cimetière (150 000 €) et la mise aux normes de l’éclairage public (84 000 €).

61120 Vimoutiers

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Votre opinion

Comptez-vous participer au prochain duathlon dimanche 9 avril ?
Voir le résultat
Chargement ... Chargement ...
Résultats sportifs de votre région
Go

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

L'Aigle - Jeudi 23 mars 2017

L'Aigle
Jeu
23 / 03
10°/4°
vent 18km/h humidité 93%
Ven13°-2°
Sam14°-5°
Dim13°-5°
Lun13°-4°