Passe d'armes Morin-Lambert : la réunification en marche

La Normandie réunifiée assiste depuis la semaine dernière à une passe d'armes instructive entre deux de ses élus UDI, Hervé Morin (président du Conseil régional de Normandie) et Alain Lambert (ex-président du Conseil départemental de l'Orne).

07/04/2017 à 19:39 par Véronique Couvret

Hervé Morin (à g.) et Alain Lambert -
Hervé Morin (à g.) et Alain Lambert

La Normandie réunifiée assiste depuis la semaine dernière à une passe d’armes instructive entre deux de ses élus UDI, Hervé Morin (président du Conseil régional de Normandie) et Alain Lambert (ex-président du Conseil départemental de l’Orne). Cet échange atteste du désarroi politique actuel affligeant.

Amis déclarés, chacun a soutenu l’autre dans ses démarches électives. Mais quand on lit leurs invectives réciproques, on se dit qu’au siècle dernier, ils se seraient rencontrés en duel au petit matin brumeux sur une prairie du Haras du Pin, un des sujets de leur discorde.

Donc, quand Hervé Morin analyse que  « Le seul projet d’Alain Lambert pour le Haras du Pin, c’était GDE », son ami Alain Lambert, de passage aux USA, fulmine en ces termes sur son blog : «Entre Trump et Morin, la parenté éblouit d’évidence. Sots, infatués d’eux-mêmes, méchants, vulgaires, ils transpirent la haine recuite. Des lourdauds pathétiques. [...] turlupin [...] Paranoïaque [...] Il nous fait honte ! [...] Triste clown [...]». Et ses tweets sont encore plus injurieux. Solide comme le Grand Canyon l’amitié entre élus UDI. Des frères de sang. Hugh !

Sur la voie de la sagesse la vieillesse ne mène pas toujours, conclurait Maître Yoda.

Ami d’hier, paria de demain

Pourtant, fin 2015, cette belle amitié fraternelle suintait dans les médias et sur les blogs, à grands renforts passionnels :  «La liste conduite par Hervé Morin l’a emporté. J’en suis profondément heureux pour lui [...] Ce soir, je suis donc fier de notre majorité départementale. [...] Ensemble, nous allons conduire la réalisation du projet de la Normandie conquérante  [...]» Mais ça, c’était avant, comme dit la publicité.

Aujourd’hui, Hervé Morin, ami d’hier, devient le paria de demain. Cela promet des législatives animées.

En fait, cet exemple de furie médiatique révèle le problème majeur des élus : le refus systématique de se remettre en question, que ce soit pour des actes, des écrits ou des paroles. Impossibilité d’envisager toute autocritique. Cela leur serait-il mentalement inconcevable ? Tout soupçon ou embryon d’accusation est aussitôt balayé d’un revers de la main. Et alors ? Formule devenue culte.

Les demi-dieux de l’Olympe n’ont pas tous disparus, ils se sont simplement reconvertis au fil des siècles en troquant la toge contre le costume-cravate de leurs nouvelles fonctions électives. Ils nous font bénéficier de leurs idées géniales et poursuivent leurs querelles divines bien loin du plancher des vaches normandes.

Il faut bien occuper le temps imposé par leur immortalité.

Dans un communiqué (voir ci-après) envoyé lundi 3 avril, Eric Puerari, président de l’association Sauvegarde des terres d’élevage et Noëlle Sandoz, présidente de Nonant Environnement prennent clairement parti pour le président de la Région Normandie, Hervé Morin. « Entre celui qui a voulu sacrifier un terroir d’exception [Alain Lambert] et celui qui tente de le valoriser [Hervé Morin], notre choix est donc fait : ce n’est pas un choix politique, c’est un choix de bon sens ».                                                                                                            Communiqu-soutien-Herv-Morin.jpg

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Votre journal cette semaine

Résultats sportifs de votre région
Go

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

L'Aigle - Vendredi 28 avril 2017

L'Aigle
Ven
28 / 04
14°/2°
vent 18km/h humidité 63%
Sam15°-1°
Dim15°-7°
Lun13°-5°
Mar16°-5°