L'Aigle Présidentielle. Les lecteurs dans la peau d'un président

Pour le dernier volet de sa rubrique dans la peau d'un président, le a donné la parole à Michel Perrotte, 58 ans, ouvrier d'usine à L'Aigle.

18/04/2017 à 14:20 par francoise.roussel

Michel Perrotte est ouvrier d'usine -
Michel Perrotte est ouvrier d'usine

Michel Perrotte évoque ce qui, pour lui, est important actuellement pour le pays.

Pour donner du pouvoir d’achat, Michel passerait « le Smic à 2 000 € net. Les gens consommeraient et ce serait bon pour l’économie ». Il supprimerait la taxe d’habitation qu’il juge « une taxe qui n’est pas loyale dans sa conception. Cela redonnerait du pouvoir d’achat ».

« Donner plus de pouvoir au Made in France, subventionner les entreprises françaises qui se battent tous les jours pour préserver les emplois dans leurs petites entreprises. Non pas comme ces entreprises qui viennent chercher les subventions et le savoir-faire puis, repartent à l’étranger, celles-ci devraient être condamnées ».

Lorsqu’il parle de la retraite, Michel la laisserait à 60 ans, ou 40 années de cotisation, mais sous certaines conditions « une personne qui partirait à la retraite serait chargée de former un jeune quelque temps avant son départ. Cette jeune personne serait alors embauchée ensuite en Contrat à durée indéterminée avec conditions, c’est donnant/donnant ». Il souhaiterait également revoir les différences privé/public, « remettre tout le monde sur les mêmes bases ».

Les sans-emploi seraient mis à contribution « je les ferais participer aux tâches dans les communes. Ça leur permettrait de se réinsérer dans la vie active ».

Au niveau européen, Michel reverrait « certains traités. On est un peu lésés par rapport à certains pays. On copie trop l’Allemagne. On donne des aides à l’étranger mais on devrait venir en aide aux plus démunis qui se trouvent sur notre territoire ».

La santé

« Personne ne parle du handicap, il touche pourtant environ 18 % de la population Française », c’est pourquoi Michel nommerait un ministre du Handicap. « Les handicapés sont tout le temps oubliés ». Son idée serait de « donner plus de moyens financiers pour l’achat de fauteuils roulants, pour l’aménagement des villes (trottoirs, accès aux infrastructures recevant du public) ». Des progrès ont été faits mais il reste encore beaucoup à faire.

Pour continuer sur la santé, Michel préserverait « notre sécurité sociale et surtout le remboursement des médicaments et des actes chirurgicaux afin de ne pas tomber dans un état où seules les personnes les plus riches auraient le droit aux soins. Favoriser et subventionner la recherche afin que nos chercheurs restent en France » tout en poursuivant « je donnerais le choix aux citoyens de décider de partir dans la dignité, ce qui serait une grande avancée ».

Education

Concernant l’éducation, Michel supprimerait la nouvelle charte scolaire pour un retour à l’ancienne version. Michel pense qu’il serait bien de « réinstaurer la leçon de morale le matin et le calcul mental ». Il verrait bien des classes moins surchargées permettant un meilleur apprentissage scolaire. « Un fonctionnement plus tourné vers l’informatique afin d’alléger le poids des cartables et le nombre de fournitures scolaires ».

Michel revaloriserait l’apprentissage « il faut donner plus de moyens aux patrons qui pourront alors consacrer plus de temps aux apprentis, pour une meilleure formation ».

Référendum

« Les politiques imposent leurs lois par le passage en force, en utilisant le 49.3, moi, je ferais un référendum pour les choses les plus importantes, il ne faut pas l’utiliser pour n’importe quoi. En laissant ainsi les Français s’exprimer cela éviterait aux gens de descendre dans la rue. Ce qui empêcherait aussi les débordements », analyse Michel.

La campagne électorale ne semble pas très intéressante pour Michel, « c’est une campagne détruite par toutes les affaires ». Par contre « le débat à onze, où les petits candidats ont pu s’exprimer sur ce qui leur importait, était plus intéressant que celui où seuls cinq candidats étaient présents », explique-t-il. « Faire tourner les politiques permettrait de prendre les idées de chacun ».

Michel indique enfin qu’il ira voter « j’ai toujours voté. Ma décision n’est pas encore prise, aucun candidat n’a pris l’ascendant pour le moment ».

61300 L'Aigle

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Votre journal cette semaine

Résultats sportifs de votre région
Go

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

L'Aigle - Vendredi 28 avril 2017

L'Aigle
Ven
28 / 04
14°/2°
vent 36km/h humidité 54%
Sam15°-1°
Dim15°-7°
Lun13°-5°
Mar16°-5°